Fécondation InVitro # 3 - janvier/février 2012

Je vais décrire cette FIV plus sommairement car elle a ressemblée beaucoup aux 2 autres et comme il n'y a pas eu au final plus de résultats que les 2 premières fois, j'ai comme l'impression de l'avoir fait pour rien. Mais bon, ça s'est quand même passé et je vous le raconte à l'instant.

 

Le 13 décembre 2011 mes règles ont commencées. J'ai téléphoner Procréa et commencé mon cycle de supréfact. Je devais donc prendre le spray nasal 5 fois par jour à partir de mon J21. Ce que j'ai donc fait le 2 janvier 2012. Puis à mon J27 j'ai pris le provera pour déclencher mes règles sous supréfact.

Le 16 janvier 2012 mes règles sont arrivées. J'appelle alors Procréa. On me dit de me présenter là-bas le 19 janvier (à mon J4) pour l'échographie qui permet de vérifier si mon corps est prêt à recommencer les injections. Tout est ok. Comme il semble que je sois en avance sur leur planning, je ne dois commencer le Gonal F 150UI que dans 1 semaine (sois à mon J11).

Je commence donc le Gonal F 150UI le 26 janvier 2012. Je dois en prendre pour 5 jours et aller chez Procréa pour une prise de sang qui vérifiera mon taux d'oestrogène. Procréa me téléphone le lendemain de ma prise de sang pour me dire que mon taux d'oestrogène est très élevé et que je dois venir le lendemain matin pour une autre échographie pour vérifier le nombre de follicules enn préparation.

Le lendemain donc, le 1er février 2012, je me présente et on me fait mon échographie.

Je regarde l'écran et comme je commence à être pas mal habituée à cette image de mes ovaires, je remarque tout de suite de j'ai beaucoup, mais vraiment beaucoup de follicule mature en préparation. Je suis toute contente. Jusqu'à ce que le Dr Villeuve me dise qu'il semble que j'en aie trop pour une personne avec des ovaires polykystiques et que c'est dangereux pour faire une hyperstimulation ovarienne.

L'hyperstimulation ovarienne est très dangeureuse et peut même aller jusqu'à l'hospitalisation et même la mort. Je comprends donc qu'il s'inquiètent MAIS COUDON !!!! Je ne peux pas avoir un juste milieu ?? Il me dit quand même de continuer le Gonal F, mais en rediminuant ma dose à 75UI pour 2 jours et de revenir pour une autre écho.

J'y retourne 2 jours plus tard, le 3 février. C'est toujours le Dr Villeneuve qui est de garde. Il me dit que j'en ai encore beaucoup (au moins une quinzaine). Que je peux avoir ma ponction, mais qu'il y ait des chances qu'après ma ponction je ne puisse avoir un transfert d'embryon tout de suite, même si je fais des embryons. Ils seront tous congelés si le Dr qui me fait ma ponction évalue que j'ai trop de chances de faire une hyperstimulation ovarienne. Il me dit aussi que j'aurai peut-être à prendre un médicament très fort après ma ponction qui pourra me faire éviter cette hyperstimulation.

J'aurai donc ma ponction le lundi suivant, soit le 6 février.

Comme c'est un lundi, c'est mon homme qui va m'accompagner car il est toujours en congé le lundi. Il était très inquiet de revenir à une de mes ponctions car la seule pour laquelle il a été présent s'est très mal déroulée. Mon homme n'aime pas du tout me voir souffrir :).

 

Le 6 février la préparation pour cette FIV s'est déroulé exactemement comme pour ma 2e FIV. Celle qui ne m'avait pas trop fait souffrir. C'est le Dr Villeneuve qui me l'a fait cette fois-ci.

Ils m'ont installé et tout le tralala comme les autres fois. Puis, ils ont commencé et j'ai regardé l'écran à ma gauche :

NONNNNNNNNNNNNNNNNNNN ! Tous mes jolis et gros follicules de vendredi dernier se sont tous réduits. Je sais, après toutes les échographies que j'ai eu depuis 3 ans à quoi doit ressembler un follicule mature et ils étaient tous disparus. Le Dr Villeneuve à tout de même pris la chance d'aller prélevé le plus de liquide possible à cas où il ne trouverait pas un petit ovule perdu. Mais non, rien...

 

Cette fois-ci je me suis mise à pleurer dans cette salle froide et chimique, devant M.Villeneuve. Il me dit de reprendre RDV avec lui dès que possible pour qu'on change notre façon de faire. Il semble que ce protocole ne soit pas fait pour moi. On dirait que mon ovulation stimulée par l'ovidrel, mais contrôlée par le supréfact ne réagisse pas comme elle le devrait. On dirait que j'ovule avant la ponction...

 

Connaissant mon historique, je n'avais pas pris de chance et j'avais pris mon RDV de suivi à l'avance au cas où.

Je suis donc allée rencontrer le Dr Villeneuve le 28 février suivant. Une amie m'a accompagnée à ce RDV. Premièrement pour le soutien moral, mais aussi car cette généreuse personne m'avait proposée de faire un don d'ovule pour pouvoir m'aider. Nous voulions par ce RDV en savoir un peu plus à ce sujet.

Par contre, quand nous avons abordé le sujet avec le DR. il a remercié mon amie en lui disant qu'elle était très généreuse, mais que je n'étais pas encore rendue à cette étape. Il restait encore une étape que je pouvais essayer avant le don d'ovule, qui selon lui était très prometteuse pour ma situation.

Nous avons donc mis l'idée du don d'ovule de côté pour l'instant. Ça restera toujours une option pour plus tard si nécessaire.

Je devais donc passer à la Fécondation InVitro protocole court (ou antagoniste ou cétrotide).

La différence entre le protocole long et le court est que lors du protocole court, il n'y a pas de mois sous supréfact. On commence directement un cycle avec du Gonal F à partir du jour 3 et quand il y a des follicules matures, on les contrôle pour éviter une ovulation spontanée en m'injectant du cétrotide. Le cétrotide empêche l'ovulation.

 

J'ai donc rencontrer l'infimière par la suite. Elle me dit que pour le protocole cétrotide, l'attente est beaucoup moins longue car il y a moins de personne qui suivent ce protocole. Je devais tout de même attendre 3 mois et les téléphoner à mes règles du mois de mai suivant.

 

En mars et en avril j'ai laissé mon corps se reposer. Je n'ai rien pris.

 

À mes règles de mai j'ai téléphoner Procréa et ils me disent que ma place est réservée pour le 5 juillet prochain.

 

J'attendrai donc en juillet pour reprendre quelques hormones que ce soit.

 

À suivre dans : Fécondation InVitro #4



19/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres