Ils vont faire des trous dans mes ovaires !! ?? - Mai 2010

Il existe une chirurgie qui permet d'aider les femmes ayant des ovaires polykystique. Il s'agit du drilling ovarien.

 

Le drilling ovarien consiste en une chirurgie sous anashésie générale lors de laquelle le chirurgien (dans mon cas il s'agissait du Dr Leboeuf mon spécialiste en infertilité du CHUL), par laparoscopie, ira avec un laser faire des trous dans mes ovaires (une dizaine sur chaque ovaire) qui sont trop épais pour laisser sortir les ovules. Les ovules, au lieu de sortir, forment des kystes. C'est pourquoi on appelle ceci des ovaires polykystiques.

 

C'est donc ce qu'on m'a fait le 10 mai 2010. Je suis arrivée à l'hôpital (CHUL) à 7h45 am. On m'a installée dans un lit en chirurgie d'un jour en attente de ma chirurgie qui devait avoir lieu à 8h30. Une chance que je m'étais apporter un livre car ils sont finalement venus me chercher à 11h. Une urgence parait-il. Peu m'importais. Je pensais seulement à cette opération qui allait me guérir miraculeusement. (Quelle naïveté !) Je me suis réveillée dans la salle de réveil vers 14h et on m'a rapporter à mon lit de la salle de repos des chirurgies d'un jour. Je suis restée sous observation jusqu'à 18h, l'heure à laquelle ma soeur est venue me chercher pour me ramener à la maison. Vous vous demandez peut-être pourquoi ce n'est pas mon conjoint qui est venu me chercher. Et bien, il travaillait cette journée là et comme nous avons manqué beaucoup de travail (et nous ne le savions pas, mais nous allions en manquer encore beaucoup), à chaque fois que sa présence n'était pas obligatoirement nécessaire, j'ai demandé de l'aide à ma famille et à mes amies. Par contre, je devais être de retour à la maison avant lui cette journée là. On nous avait dit que je serais à la maison pour 14h environ. Mais dû au retard de mon opération, il est arrivé avant moi à la maison et il a paniqué. Il a tout de suite cru qu'il m'était arrivé l'une des conséquences d'une chirurgie sous anasthésie générale pour lesquelles on m'avait fait signer une décharche avant mon opération. Il a donc téléphoné aux infirmières pour savoir pourquoi je n'étais pas de retour. Une infirmière est venue me voir pour me dire " Il y a un jeune homme au bout de la ligne qui se demande si vous êtes toujours en vie... " En fait, j'allais très bien. Les effets somnifères de l'opération commençaient à s'estomper et je ne ressentais presqu'aucune douleur. J'avais seulement hâte de retourner chez moi. Je déteste les hôpitaux. L'infimière a rassuré mon homme.

 

Avant de partir, je devais voir le médecin pour qu'on me dise comment ça s'était passé. Il est finalement venu me voir et m'a dit qu'en plus de faire des trous dans mes ovaires, ils avaient découvert que j'avais de l'endométriose stade 3. Ils ont donc enlevé par le fait même le plus de tissus qu'ils ont pu de cet endométriose. Ils m'ont dit qu'ils n'ont pas pu tout enlever, mais que ça ne devrait pas m'empêcher de tomber enceinte. Ils ont aussi fait le test de permabilité de mes trompes de fallopes et tout était correct de ce côté. Mes trompes ne sont ni bouchées, ni percées.

 

Suite à cette opération, j'ai été en arrêt de travail 1 semaine. Pendant cette semaine, j'étais au repos complet. Je devais faire attention à mes cicatrices, à mes ovaires nouvellement troués et à mon utérus "récuré" :). Pour cette opération, ils m'ont fait 3 trous ; un juste au dessus du pubis, un à droite à la hauteur des ovaires et un dans le nombril. Le pire est celui du nombril. Ça fait maintenant presque 3 ans que j'ai eu cette opération, et la cicatrice est encore beaucoup visible.

 

Comme vous l'avez sûrement lu dans mon article "Metphormine, Clomid, alouette !..." cette opération m'a fait ovuler pendant 4 cycles, sous clomid... et ensuite les problèmes ont recommencer.

On m'avait dit que c'était temporaire comme solution, mais 4 mois !! Vraiment !! Ce n'est sûrement pas pareil pour toutes les femmes qui se font faire cette opération, mais j'avais tant d'espoir...

J'ai demandé si on pouvait me la refaire un jour et ils m'ont dit non. Cette opération ne peut être fait qu'une fois car les risques sont trop grands et les résultats la deuxième fois pourraient être encore moins concluants...

 

Pour ceux que ça peût intéresser, voici un vidéo qui montre un drilling ovarien vu de l'intérieur (coeurs sensibles, s'abstenir) :

 



19/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres