Superovulation # 1 qui devient Fécondation InVitro # 2 - avril et mai 2011

Mon RDV de suivi suite à un échec de FIV était le 13 avril 2011, environ un mois plus tard.

 

À ce RDV, le Dr Fontaine m'a dit que je pourrai avoir une nouvelle FIV avec une dose plus élevée de Gonal F, mais toujours avec le protocole long. (incluant le mois sous supréfact). Je devais alors m'inscrire sur la liste d'attente. Ma prochaine FIV serait aux alentours du mois d'octobre prochain.

En attendant, je pouvais, si je le désirais, essayer des inséminations avec stimulation sous GonalF également (comme pour la FIV, mais en plus petite dose pour éviter d'avoir plus de 3 follicules.) Cette stimulation suivi d'une insémination se nomme chez Procréa une superovulation.

J'ai évidemment accepté d'essayer. Qui sait ?

 

Je devais donc attendre mes prochaines règles et les téléphoner pour commencer cette superovulation.

 

Mes règles ont commencées le 21 avril. Je téléphone donc Procréa et on me dit de prendre du clomid 100mg (2co) par jour du jour 3 à 7 de mon cycle, puis de commencer le Gonal F 75UI à mon J7 et d'en prendre pendant 4 jours, jusqu'à mon J10. Ce jour là, le 30 avril, je devais me rendre chez Procrea pour une échographie. Que vois-je sur l'écran ? 3 beaux gros follicules dominants de 14-14 et 15 mm. Je ne revenais pas. Serais-ce ma recette miracle ? Le md me dit alors de prendre du Gonal F 75UI pour 3 jours encore pour les faire grossir et revenir pour une échographie à mon J13. Lors de mon écho ce jour-là, nous voyons maitenant 5 gros follicules dominants. Je commence alors à paniquer. On m'avait dit qu'au delà de 4 follicules le cycle d'insémination était annulé pour éviter les risque de grossesse multiple. J'ai juste envie de pleurer. Je dis au Md que je trouve ça injuste. J'ai eu une FIV il y a 2 mois et je n'avais RIEN ! Et là j'ai 5 follicules et on va arrêter ça là ??

Il me dit : "Vous avez déjà eu une FIV ?" Il regarde alors mon dossier et me dit, puisque vous avez déjà eu une FIV, nous allons transformer cette superovulation en FIV. Je devais donc revenir dans 3 jours pour ma ponction. Ils allaient donc aller chercher ces 5 ovules en devenir...

 

Comme à ma première FIV, je devais prendre l'Ovidrelle pour déclencher l'ovulation 36h avant ma ponction.

 

Comme ceci n'était pas prévu au calendrier, c'était très difficile pour Jonathan de prendre un congé cette journée là. J'ai donc demandé à ma maman de m'accompagner.

Le matin de ma ponction, Jo devait tout de même faire un "dépôt" pour la fécondation de mes ovules avec son sperme. Cette fois-ci, il a fait ça à la maison juste avant qu'on parte pour mon RDV. Je suis donc partie avec ma maman. En arrivant là-bas je devais aller porter le sperme de Jonathan au laboration pour qu'il soit préparer.

Ensuite, ils m'ont installé encore une fois dans la petite cabine en attente de mon tour. Ma maman et moi nous nous sommes changées et avons attendu.

 

Quand ils sont venus me chercher, j'étais encore plus nerveuse que la première fois car je me souvenais surtout de la douleur et du fait qu'aucun ovule n'avait été prélevé.

 

La procédure a été la même : couchée sur le lit, les pieds dans les étriers, brassard à pression à gauche, patente pour le pouls de l'autre côté en plus de la perfusion. Maman est à côté de moi.

Cette fois-ci une chose est différente. Il n'y a que 3 personnes dans la salle en plus de maman et moi. Il y a l'embryologiste, 1 infirmière et cette fois-ci, le docteur Fontaine.

 

Il commence la procédure. Les 2 premières piqures sur le col me fond un peu mal mais ensuite, je ne ressent plus rien. On regarde l'écran. Les 5 gros follicules sont toujours là (Fiou !). Il commence le prélèvement. Je ne sens rien du tout. Je n'ai pas mal. Ce n'est pas du tout la même ambiance que la première fois. Tout se passe super bien. Je tremble, mais surtout par nervosité. Puis on entend l'embryologiste dire; "j'en ai 1" puis quelques minutes plus tard "en voici 2 autres". En même temps que tout se passe, moi je regarde l'écran. Je regarde la grosse aiguille de ponction transpercer mes ovaires pour aller chercher tout le liquide. Je le vois le faire dans 4 ovaires. Il me semble que lorsqu'il me dit que c'est terminer, il en a oublié un.  Je ne dit rien bien-sûr. Il sait sûrement ce qu'il fait...

 

On me retourne alors dans ma cabine et nous attendons l'embryologiste avec impatience. Vu ma dernière expérience, j'ai encore des doutes.

 

Il arrive finalement et nous dit qu'ils ont prélevé 4 ovules. Ils vont les faire rencontrer le sperme fraîchement nettoyé de mon conjoint et espérer que des embryons se formeront.

Je dois donc commencer à me préparer pour un éventuel transfert d'embryon dans quelques jours. Ils me téléphonerons dans 3 jours pour me donner des nouvelles du développement des embryons.

 

On me donne mon congé 1 heure plus tard et je pars avec un nouveau billet médical pour 16 jours.

 

3 jours plus tars, le 9 mai, l'embryologiste me téléphone pour me dire que des 4 ovules, 1 seul embryon s'est formé. Il ne semble pas très fort. Ils décident d'aller en culture prolongée pour voir comment il réagira.

Le lendemain, on me téléphone pour me dire que mon embryon n'a pas survécut à la nuit.

On arrête encore une fois tout le processus. Pas de transfert d'embryon encore une fois.

Je suis dévastée, je pleure encore pendant des jours.

On m'a dit d'arrêter toutes les hormones que j'avais commencé à prendre pour préparer le transfert d'embryon (progestérone et oestrogène).

Je me console en me disant que j'ai une autre place de réservée pour octobre pour réessayer.

Le médecin me conseille de tout de même rester en arrêt de travail pour me reposer et me rétablir mentalement.

 

à suivre dans le prochain article...



19/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres